Séduction au naturel

L’envie d’une Senteur,
Le plaisir dOffrir,
Votre Secret de Beauté et de Bien-Être

1
1

Les Secrets de la Peau

L’épiderme

est la couche la plus superficielle de notre peau, celle qui est en contact avec l’extérieur. Cette couche se compose essentiellement de kératinocytes, de mélanocytes (responsables du bronzage) et de cellules de Langherans (cellules de défense immunitaire). Cette couche a un rôle barrière et protège notre organisme des blessures et des agressions extérieures.
La partie la plus externe de l’épiderme est la couche cornée, constituée de kératinocytes de forme aplatie appelés cornéocytes.

Cette couche, qui joue un rôle primordial de protection et de maintien de l’hydratation cutanée, est constamment renouvelée par desquamation de cornéocytes morts, remplacés par de nouveaux cornéocytes en provenance des couches inférieures de l’épiderme.

 

Le derme

se situe juste en dessous de l’épiderme. C’est là où les cellules se multiplient pour remplacer celles qui sont éliminées au niveau de l’épiderme. Il contient de nombreux vaisseaux sanguins qui assurent la nutrition de l’épiderme. Le derme est constitué d’une matrice extracellulaire, dans laquelle baignent les fibroblastes (cellules). La matrice extracellulaire forme le « matelas de soutien » de la peau, et lui donne son volume, sa souplesse et son élasticité. Elle est composée essentiellement de :

  • protéines produites par les fibroblastes : collagène et élastine, qui donnent à la peau résistance et élasticité.
  • GAGs (glycosaminoglycanes), dont notamment l’acide hyaluronique : composés qui jouent un rôle très important dans l’hydratation des tissus.

Le derme renferme également la base des poils, les glandes sudoripares, responsables de la transpiration ainsi que les glandes sébacées, responsables de la sécrétion du sébum.

L’hypoderme

est la couche la plus profonde de la peau. Cette couche est riche en graisse et en vaisseaux sanguins. Son rôle est d’amortir les pressions auxquelles la peau est soumise et de protéger l’organisme des variations de température.

Ce tissu sous-cutané a une épaisseur variable selon les localisations; elle est mince au front et épaisse au niveau des zones devant supporter un impact telles que les fesses ou les talons. Il représente 15 à 30 % du poids corporel.

La cellulite n’est pas un excès de graisse mais une inflammation du tissu adipeux par infiltration de toxines et de liquides dans les cellules adipeuses. Il s’ensuit un gonflement de ces cellules qui donne l’aspect « peau d’orange » par pression sur les fibres de collagène avoisinantes.